Instagram

Suivez-moi!

Astuces de tissage

Comment choisir son métier à tisser en 4 étapes faciles

novembre 22, 2017

Quand le tissage a commencé à m’intéresser, j’étais loin de me douter que j’allais tomber dans cet espèce de monde parallèle, appelons-le : le paradis des métiers à tisser!

Dans ma tête, c’était assez simple. On achète un métier, on l’assemble, on tisse. J’ai vite réalisé qu’en réalité, c’est pas mal plus complexe que ça!

Voici donc 4 questions de base à se poser :

Métier de table ou métier de plancher?

La première question serait en fait : quel genre de projet ai-je envie de tisser? Parce que c’est la réponse à cette question qui va déterminer le type de métier dont vous aurez besoin. Les métiers de table sont généralement plus petits, jusqu’à une largeur de 24 pouces environ, et sont conçus pour les plus petits projets comme les foulards, les linges à vaisselle, etc.

Quant à eux, les métiers de plancher sont parfaits pour les plus gros projets, mais ils conviennent aussi pour les moins gros. On doit également penser aux contraintes d’espace et à notre budget.

Métier contrebalancé ou pas à la lève?

Quoi qu’il en existe d’autres variétés, les deux types de métier à tisser les plus populaires sont les contrebalancés et les métiers pas à la lève (jack loom). Le principe reste sensiblement le même, mais c’est le mécanisme qui diffère. Une bonne lecture s’impose quant aux différences et ensuite, c’est une question de choix.

Pour ma part, j’ai une nette préférence pour les jack loom. Même s’ils sont un peu plus durs sur mes pauvres genoux, je les trouve plus simples d’utilisation et j’aime le fait que plus de patrons soient accessibles facilement.

Métier à tisser usagé ou neuf?

Quand on pense au budget, la réponse vient d’elle-même. Un métier à tisser acheté neuf est pas mal dispendieux et souvent, pas très équipé. En revanche, les sites de petites annonces sont remplis de ces belles bêtes, souvent bien équipées et traitées avec amour.

Si toutefois vous préférez vous en procurer un neuf, assurez-vous de poser les bonnes questions et que votre métier soit équipé avec toutes les options dont vous avez besoin pour vos projets.

4, 8, 12 cadres?

Plus le nombre de cadres augmente, plus la possibilité de faire des motifs élaborés augmente aussi. Et qui dit motifs élaborés dit travail complexe. La plupart des gens qui débutent en tissage choisiront un métier à 4 cadres. C’est d’ailleurs l’option la plus populaire et la plus économique sur le marché. Un bon nombre de patrons intéressants sont d’ailleurs disponibles sur 4 cadres.

Au début, je pensais que le seul fait de suivre ces conseils me permettrait de choisir le métier à tisser de mes rêves. ERREUR MONUMENTALE. D’abord, un métier doit se choisir avec sa tête, mais aussi avec son coeur. Ça peut paraître un peu ésotérique, mais si on ne le sent pas, c’est qu’il n’est pas pour nous.

~

Comme disait Richard, « C’est une question de feeeeeeling. »

    Soumettre un commentaire

    Instagram

    Suivez-moi!